Filière bois

    Grumes de chêne © ONFL’activité humaine liée à la Forêt Indivise de Haguenau est considérable. Ce sont plus de 80 emplois qui sont directement liés au massif (ouvriers bûcherons, sylviculteurs, chauffeurs, agents patrimoniaux et administratifs). La forêt procure également de nombreux emplois indirects jusqu’à l’aval de la filière bois (entreprises de débardage, de transports, de sciage, usines de trituration, menuiserie artisanale ou industrielle, ébénisterie, tonnellerie, construction de maisons ossatures bois, …ce qui représente environ 600 emplois.

    Que devient le bois de la forêt ?

    Entre 40 000 à 45 000 m3 de bois récoltés sont commercialisés chaque année. Le tiers de ce volume est valorisé en bois d’œuvre qui se répartit pour l’essentiel en chêne (40%), en pin sylvestre (30%) et en hêtre (20%)

    • les belles grumes de chêne sont achetées par les mérandiers, pour servir à la fabrication de tonneaux prisés pour la vinification des grands crus. Les pièces d’exception sont tranchées pour être utilisées en placage, la qualité un peu moindre sera utilisée en ébénisterie, en menuiserie ou pour la fabrication des parquets.
    • Les plus belles grumes de pin sylvestre sont utilisées en menuiserie ou en charpente, la qualité la plus courante servira à la fabrication de palettes. La majorité des volumes (85%) sont livrés dans le cadre de contrat d’approvisionnement à des scieries Bas-Rhinoises.
    • Les bois d'oeuvre de hêtre sont essentiellement livrés à des scieurs locaux (Bas-Rhin-Moselle) dans le cadre de contrats d'approvisionnement. Les sciages de qualité sont ensuite exportés dans le monde entier, notamment en Asie et au Moyen-Orient, à l'exception des qualités secondaires valorisées localement en emballage et coffrage.

    Bois de chauffage © P.Jung Association Protection Faune FloreLe restant du volume part soit vers la filière bois-énergie (stères/grumes/plaquettes/granulés) et sera brûlé dans des chaudières de toutes dimensions (particuliers, chaufferies collectives et industrielles),  soit chez des fabricants de panneaux de particules.

     

     

    La chaufferie bois de Haguenau et son réseau de chaleur

    Suite à la tempête de 1999, la Ville de Haguenau, en cohérence avec ses objectifs de développement durable et local, a pris la décision de construire une chaufferie bois en remplacement du dispositif précédent fonctionnant à l’électricité et au fuel.
    Cette chaufferie bois permet de chauffer 8 ensembles de bâtiments (LEGT Schuman, Nautiland, collège Foch, lycée Siegfried, Maison de la musique, Maison des sports, gymnase de l’Union et chapelle des Annonciades) grâce à un réseau de chaleur de 1.25 km.
    Ce sont 4500 tonnes de plaquettes de bois qui sont nécessaires au fonctionnement chaque année et fournies par la scierie Trendel de Haguenau. La puissance de cette chaufferie bois est de 2500 kW.

     

    Site Sortir à Haguenau