La chasse : un outil de gestion durable de nos forêts

    Abroutissement chêne

     La forêt est un écosystème fragile qui joue un rôle essentiel pour l’environnement (rôle épurateur des eaux de pluies, stockage du carbone, habitat pour de nombreuses espèces dont certaines sont menacées de disparition) et pour l’économie (plus de 20 000 emplois liés à la forêt en Alsace).

     La pression grandissante du gibier (chevreuils et sangliers) sur les milieux naturels fragilise la richesse de nos forêts. Elle entraine une diminution de la diversité en essence, notamment du chêne préféré par le chevreuil.

    Cette pression excessive du gibier impacte également toute la filière forêt-bois. En effet, les jeunes plants étant systématiquement mangés par le gibier, cela rend plus difficile le renouvellement naturel des forêts, et retarde les coupes de bois. Il y a donc moins de bois mis sur le marché.

      

    Un équilibre forêt-gibier à atteindre : le rôle essentiel de la chasse

    chevreuil

     

    En l’absence de prédateurs naturels (loups, ours), le chasseur a un rôle essentiel. C’est à lui que revient la lourde tache de réguler les populations de gibiers.

    En ce sens, il se doit de respecter les plans de chasses, c’est-à-dire, le nombre minimal de gibier à abattre sur l’année.

    Ce chiffrage est estimé à partir d’études relevant notamment les taux de jeunes plants mangés. Il suffit d’un seul plant indemne par mètre carré pour assurer le renouvellement naturel de la forêt.

     

    Améliorer l’efficacité des pratiques de chasse : une expérimentation innovante à Haguenau

    Mirador_médiathèque ONFDepuis 2010, la Ville de Haguenau et l’Office National des Forêts (ONF), ont installé un lot de chasse expérimental en forêt indivise. Il s’agit de démontrer l’efficacité de nouvelles pratiques de chasse sur la régulation des populations de gibier. Ce lot entièrement régie par l’ONF est reconnu au niveau national comme étant exemplaire.

    Les résultats obtenus après 6 périodes de chasse montrent clairement l’efficacité de ces nouvelles pratiques. La pression du gibier est maintenue à un niveau permettant de concilier à la fois la régénération naturelle des peuplements et l’attractivité de la chasse.

     

    Le produit de la chasse : une viande de qualité

    La viande de gibier est largement reconnue pour sa faible teneur en lipide et sa richesse en protéines. Elle n’est pas uniquement réservée au chasseur. Si vous êtes intéressés vous trouverez les tarifs ici.

    Site Sortir à Haguenau