Elagage – abattage d’arbres pour soigner et sécuriser

    De janvier jusqu’à la mi-mars, la Ville procède chaque année traditionnellement à une campagne d’élagage et de coupe d’arbres (avant la période de nidification). 

    Cette année, l’élagage est particulièrement important, car beaucoup d’arbres ont subi la sécheresse de l’été dernier et se sont affaiblis. Pour enlever le bois mort et leur permettre de bien reprendre leur croissance, les agents des espaces verts procèdent à une taille qui peut paraître parfois sévère, mais qui est nécessaire à la bonne santé future des arbres et à la sécurité de la population. 

    Il peut arriver que certains arbres nécessitent d’être abattus car présentant des signes de faiblesse trop importants, laissant craindre une chute en cas de période de forte sécheresse ou de bourrasques de vent (ce qui arrive de plus en plus fréquemment). Les arbres sont malheureusement de plus en plus fragilisés pour diverses raisons : 

    - Les hivers ne sont plus suffisamment froids pour éradiquer les bactéries, les champignons et les insectes qui attaquent les arbres

    - Le manque d’eau généralement lors des pics de canicule, mais aussi actuellement par exemple, créé un stress hydrique qui les fragilise 

    - Les contraintes liées à l’environnement urbain ne favorisent pas toujours la bonne croissance des arbres

    - Le stationnement dans les fosses d’arbre sur les racines ou trop proches des arbres, ou encore les chocs les fragilisent

    Un abattage n’est jamais réalisé de gaité de cœur, mais il s’agit avant tout d’assurer la sécurité des personnes. Par contre dès lors que des arbres sont coupés, la Ville de Haguenau fait en sorte de compenser par de nouvelles plantations (pas toujours au même endroit). Ainsi, en 2019, plus d’une soixantaine de nouveaux arbres seront plantés (chaque arbre coûtant en moyenne 4000 euros : fourniture, plantation l’arrosage les 3 premières années. Au total, 5000 arbres apportent de la verdure dans la ville qui compte environ 100 hectares d’espaces verts.